Développement

5 TIPS TO BE THE BEST (développeur junior)

Par
FineDigit
le
9/2/2019

Les développeur juniors sollicitent souvent les développeurs plus expérimentés pour améliorer leurs code, devenir toujours plus performant et révéler ses “hards skills” aux plus grand nombres.

Les développeur juniors sollicitent souvent les développeurs plus expérimentés pour  améliorer leurs code, devenir toujours plus performant et révéler ses “hards skills” aux plus grand nombres. Parfois isolé dans sa mission dans une grande entreprise, le développeur doit apprendre parfois seul à faire sa place dans une équipe. Chez FineDigit, nous cherchons à entourer nos jeunes consultants, de personnes bienveillantes et soucieuses de partager ce qu’elles ont appris au fil de leurs expériences et d’aider nos consultants à être toujours meilleurs. Nous livrons ici quelques “tips” afin de permettre aux jeunes développeurs d’être d’être plus performant, plus à l’aise dans leur mission, et surtout plus épanouis dans leur travail.

STACK OVERFLOW,  BUDDY MY FRIEND.

Lorsque vous commencez à apprendre à coder, Stack Overflow doit être votre “best friend”. Il faut avoir le réflexe Stack.  Il vous permet d’avancer lorsque vous êtes bloqué ou lorsque vous rencontrez des bogues que vous ne savez pas comment résoudre. Grâce à Stack, Vous avez des réponses rapides souvent pertinentes. Mais cependant il faut bien constater que les développeurs plus expérimentés préfèrent se tourner vers la documentation officielle du langage de programmation ou de l’outil utilisé. En gagnant en expérience, vous intégrerez  progressivement les avantages d’une réelle compréhension de l’outil ou du langage avec lequel vous développez progressivement. Prenez l’habitude de trouver des solutions rapides, vous en aurez besoin au quotidien, mais également prenez le temps de comprendre les outils que vous utilisez.

PRENEZ DE LA HAUTEUR # “ZOOM OUT”

Les développeurs débutants ont tendance non seulement à avoir une vision très “focus” sur leur code, mais également une vision très pure du code. Les développeurs plus expérimentés eux, prendront plus souvent le temps de réfléchir aux conséquences potentielles de leur   développement et à la manière dont leurs actions s’intègrent dans un projet globale, une culture, une organisation.

C’est ce que les anglo saxons appellent le ZOOM OUT. Les développeurs expérimentés se demanderont  si leur travail de code s’intègre conformément à la base de code existante ? Le code est-il réutilisé ailleurs dans le système? Ce code sera-t-il facile à maintenir dans le futur? Quand vous travaillez, rappelez-vous de faire régulièrement un “zoom out” et n’hésitez pas à consulter votre équipe pour apporter une réponse collective à vos questions.

N’OUBLIEZ JAMAIS DE CONTEXTUALISER VOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT

Certes, il n’y a jamais rien de plus urgent que le prochain Bug à régler, la prochaine brique à livrer. Alors évidemment, les réunions et le temps passé à positionner votre mission de développement dans  un contexte plus large peuvent donner l’impression d’intermèdes chronophages légèrement douloureux, alors qu’il va vous falloir remplir des lignes de code, trouver des solutions, expérimenter et développer.

Cependant, pour progresser en tant que développeurs, vous devez intégrer que souvent, le “pourquoi”est au moins, aussi important que le “comment”. Dés lors quand la “contextualisation” de votre projet est essentielle pour comprendre les enjeux de votre équipe, la culture de votre client. Lorsque cette contextualisation  est insuffisante, vous risquez de développer des fonctionnalités qui n’ont pas forcément de “raison d’être” pour vos “clients internes”. vous risquez également de développer des solutions dont les gens n’ont pas besoin ou qu’ils n’utiliseront pas. Une grande partie des erreurs des développeurs Junior sont dues à une incompréhension du “pourquoi de la demande” et donc souvent sont liées à des défauts de contextualisation. Prenez le temps de comprendre comment les choses fonctionnent “in the real world” avant d’essayer de les traduire en code.

TESTEZ ! VOUS GAGNEREZ EN AUTORITÉ

La phase de tests est extrêmement importante pour les développeurs, en particulier lorsque vous travaillez en équipe ou que vous contribuez à la maintenance d’un système. Les tests constituent pourtant souvent redoutés par les développeurs juniors constituent en fait un excellent filet de protection pour leur travail, mais également un précieux facteur de réassurance pour eux mêmes.

Soyez exigeants avec vous mêmes, n’hésitez pas à faire exécuter des suites de tests à intervalles réguliers par des tierces, faites les sortir des sentiers battus pour vous assurer que rien de ce que vous avez développé n’a d’effets secondaires indésirables. Là ou vous n’êtes pas allé, votre responsable projet ira! Progressivement, les tests vous apporterons la confiance nécessaire pour pouvoir être force de proposition vis à vis de vos équipes, et de prendre de l’autorité sur le projet.

RECHERCHEZ LES CRITIQUES CONSTRUCTIVES

Les louanges sont tellement plaisantes, les compliments si doux à entendre. Bien que les éloges et les encouragements soient importants, voire indispensable à votre épanouissement professionnel, les critiques lorsqu’elles sont constructives sont également essentielles pour vous aider à progresser et à prendre en autorité. Vous êtes un développeur junior et vous avez encore à apprendre et les critiques constructives peuvent vous aider à identifier les domaines dans lesquels vous pouvez encore progresser. Si vous travaillez avec d’autres développeurs qui examinent vos lignes de code, vous disposez probablement de commentaires réguliers, ligne par ligne. Ceux-ci se révèlent souvent précieux pour votre développement personnel. Mais parfois, vous pouvez également avoir besoin  d’un feed back plus global.

Le moyen le plus simple d’obtenir des critiques constructives est de les demander. Demandez à quelqu’un qui a travaillé avec vous ou qui a vu votre code, quelqu’un avec qui vous avez un bon “fit”, de prendre un café et dites-lui que vous aimeriez obtenir des axes de progression au sujet de votre travail, de votre posture votre travail. Ce faisant, vous anticipez des sources de conflits “larvés” qui sont susceptibles à terme de vous faire perdre votre confiance. En outre, vous vous ferez surement un allié, et pourquoi pas un mentor.

TROUVEZ UN MENTOR!

Que vous travailliez en équipe avec d’autres développeurs ou que vous réalisiez la majeure partie de votre programmation seul, un mentor technique est essentiel, il peut vous aider à développer vos compétences plus rapidement et à éviter certaines erreurs.Dés lors, comment trouver son mentor?

Nous en conviendrons tous, il n’est pas forcément évident d’approcher un collègue ou un ami en lui demandant : “dis moi collègue, veux tu être mon mentor ?” Et pourtant pourquoi-pas ? Peu de chose fonctionnent aussi bien que la simplicité. Vous pouvez le tenter en usant de tact et de considération à son égard. Sinon repérez dans votre équipe, chez vos proches, quelqu’un qui aime partager, invitez le à prendre un café, ou demandez lui quelques “tips”. Associez le plus profondément à votre projet, les choses se feront naturellement.

N’oubliez pas les réseaux sociaux ou connectez vous à Codementor un site sur lequel vous pourrez développer un mentorat à long terme avec une communauté de développeurs experts.

TRAVAILLEZ EN BINOME AVEC DES DÉVELOPPEURS PLUS EXPÉRIMENTÉS

Lire l’histoire de Simon Archer

La programmation en binôme avec des développeurs plus expérimentés n’est pas forcément chose évidente voire s’avérer “carrément” décourageante. Ils sont souvent plus rapides que vous à bien des égards : écriture de code plus rapide, résolution de problèmes plus rapide, et identification plus rapide de la cause des bogues et des erreurs. Contrôler le clavier, pendant qu’un développeur plus expérimenté “navigue” (s’asseoir et diriger) peut s’avérer être un exercice un peu désagréable, cependant, jouez le jeu, occasionnellement, vous n’allez pas devenir sa machine de saisie, mais vous apprendrez beaucoup en travaillant en binôme, vous êtes plus jeunes, vous allez vous appropriez ces réflexes très rapidement, comprendre sa méthode de résolution de problème l’intégrer à votre propre boite à outil.

Et surtout, si vous avez un jour la chance de travailler chez FineDigit, n’oubliez jamais que vous avez à votre écoute des managers bienveillants, des associés tout aussi bienveillants et qui ont une culture IT et une expérience considérable.