Blockchain

JP-MORGAN SE RECONCILIE AVEC LES CRYPTOS ET LANCE JPM COIN

Par
le
26/2/2019

Incroyable, mais vrai. La banque JP Morgan Chase & Co, dont le patron Jamie Dimon, avait traité le Bitcoin d'arnaque, est la première banque au monde à lancer sa propre crypto-monnaie, le JPM Coin, une monnaie digitale, s'appuyant sur la technologie Blockchain, mais elle est indexée sur le dollar et sert à des transferts d'argent instantanés entre des comptes d'acteurs institutionnels.

Les bitcoins “c’est contre les règles, et ils sont stupides et dangereux”

Rappelez-vous, en septembre 2017 Jamie Dimon président de la plus puissante banque américaine JP MORGAN - CHASE & Co avait mis en garde ses traders, contre toutes tentations de manipuler du Bitcoin,  les avertissant sèchement  que si ceux-ci venaient à passer des ordres d'achat ou de vente sur le bitcoin: ils seraient licenciés sur le champ pour deux raisons: “c'est contre les règles et ils sont stupides et les deux sont dangereux" Le président de la vénérable institution New yorkaise était même allé plus loin en allant jusqu’à se moquer de sa propre fille en public : "Ma fille a acheté du Bitcoin, son cours a grimpé et maintenant elle croit qu’elle est un génie".


Revirement total le 14 février dernier, JP MORGAN CHASE & Co, la plus influente et la plus puissante des banques américaines se réconcilie comme par miracle avec les crypto monnaies. Improbable révolution : La plus grande banque américaine en termes d'actifs et la première au monde en capitalisation boursière annonçait le lancement de sa crypto monnaie  le JPM Coin.


JPM-coin: une crypto connectée au réel.

Contrairement à la plupart des autres cryptomonnaies, déconnectées de toute réalité économique, le JPM Coin sera, lui, adossé au dollar américain, prévenant de cette manière de tout risque d’hyper-spéculation. "A terme, le JPM Coin sera étendu à d'autres grandes devises", explique Umar Farooq, responsable du Service de trésorerie digitale de la banque qui ajoute :”"Le JPM Coin n'est pas de l'argent en soi. Il s'agit d'une pièce numérique représentant les dollars des États-Unis détenus dans des comptes spécifiques de JPMorgan Chase N.A. En résumé, un JPM Coin a toujours une valeur équivalente à un dollar américain. Lorsqu'un client envoie de l'argent à un autre via la Blockchain, les JPM Coins sont transférés et échangés instantanément pour un montant équivalent en dollars américains, ce qui réduit le temps de règlement habituel" précise Umar Farooq, dans une présentation en ligne.


Offrir des virements instantanés à des clients institutionnels grâce à la blockchain

En ouvrant le powerpoint, on découvre effectivement que l’utilisation de JPM Coin  est uniquement réservée aux transactions internes de la banque et pour un certain nombre de clients institutionnels (institutions financières, grandes entreprises…) triés sur le volet. "Le JPM Coin permet à JP Morgan de proposer à ses clients un service de virement instantané à travers le monde, Effectivement, les méthodes de virement classiques peuvent prendre plus d'une journée. Le système de message SWIFT, la méthode la plus répandue aujourd’hui, fonctionne très bien mais semble aujourd'hui un peu lente au regard des progrès proposés grâce à l’utilisation de la blockchain.

JP Morgan dévoile par ailleurs peu de détails sur la technologie utilisée : il s'agit d'une Blockchain privée, "permissionnée" (avec accès restreint aux membres autorisés), développée par la banque "et/ou des partenaires". Les JPM Coins seront émis sur la Blockchain Quorum, une version privée de la Blockchain Ethereum que JP Morgan a développée, et devraient être "utilisables sur tous les réseaux Blockchain standards. .

Le mea culpa du PDG de JP Morgan

Lloyd Blankfein, le président de la banque rivale Goldman Sachs, tweetait en octobre 2017, "Nous réfléchissons toujours au Bitcoin. Pas de conclusion – pas d’adoption/rejet. Sachez que les gens étaient aussi très sceptiques quand la monnaie papier a supplanté l’or". Peu avant l’annonce du lancement, de sob côté, Jamie Dimon avait fait son mea culpa sur Fox Business, affirmant qu’il "regrettait" avoir qualifié le Bitcoin d' "escroquerie". Il croit désormais aux cryptomonnaies, à conditions qu’elles soient contrôlées et régulées, ce qui n’est pas le cas du Bitcoin. Ce qui compte avant tout selon lui, c’est la technologie de la blockchain sur laquelle ces monnaies reposent et ses innombrables applications.

L'initiative de JP Morgan montre en tout cas que la géante américaine n'a pas l'intention de se laisser "ubériser" par des startups américaines spécialistes de la Blockchain, ni d'attendre indéfiniment que les banques centrales s'engagent résolument dans la tokenisation de la monnaie légale. Elle propose d'emblée son alternative commerciale de cash électronique. Un exemple à méditer pour les autres grands acteurs de la finance de marché.